www.faune-nievre.org
 Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionature
http://nievre.lpo.fr
Accueil
 
Les partenaires
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Cartes temporaires
       - 
Cigogne blanche 18-19
       - 
Bruant jaune 18-19
       - 
Faucon pèlerin 18-19
       - 
Pinson du Nord 18-19
       - 
Grive mauvis 18-19
       - 
Grive litorne 18-19
       - 
Pipit spioncelle 18-19
       - 
Pipit farlouse 18-19
       - 
Fauvette à tête noire 18-19
       - 
Tarier pâtre 18-19
       - 
Pluvier doré 18-19
       - 
Grosbec casse-noyaux 18-19
       - 
Merle noir 18-19
       - 
Vanneau huppé 18-19
 - 
Les photos et les sons
Information
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Sur votre agenda
  Aide
    - 
Qui fait quoi ?
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles
    - 
Des QUESTIONS ? La FAQ !
  Statistiques d'utilisation
Atlas & cartes interactives
 - 
Cartes des oiseaux nicheurs
 - 
La faune de votre commune
 - 
Inventaire de la faune Nivernaise
NATURALIST
 - 
Toutes les infos ICI !!!
 - 
Mode d'emploi
AIDES à la SAISIE
 - 
Code de reproduction : les dates et les milieux
 - 
Code de reproduction: détails et exceptions
 - 
L'AGE d'un OISEAU ?
 - 
OISEAUX des JARDINS
 - 
OISEAUX des JARDINS : les confusions fréquentes
 - 
L'OISEAU RARE ! (en Bourgogne)
 - 
Module MORTALITÉ : Quésako ?
 - 
PAPILLONS
 - 
ORTHOPTÈRES : mode d'emploi
 - 
APOÏDÉS : mode d'emploi
 - 
ODONATES : les périodes de vol
 - 
INSECTES : pour aller + loin
 - 
AUTRES TAXONS
 - 
SAISIE PAR FORMULAIRE
INFO LPO Nièvre
 - 
Code de déontologie du site
 - 
COMITES : qui fait quoi ?
 - 
Code de conduite sur le terrain
 - 
Sorties Nature
 - 
NOUS REJOINDRE, NOUS SOUTENIR
 - 
REFUGES LPO
Les liens

Toutes les nouvelles
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 157
 
samedi 9 février 2019
Saisie par listes complètes : comment faire ?

 

Qu'est-ce qu'une liste complète ?

Une liste complète est une liste contenant toutes les espèces que vous avez identifiées en un lieu et une période donnés (par exemple, pendant une heure d'observation).

Il ne s’agit pas d’inventorier toutes les espèces présentes sur votre site d’observation (ce serait très difficile) mais bien de noter celles que vous avez été capable d’identifier. C’est la liste complète de ce que vous avez observé et déterminé.

Pourquoi les listes complètes sont-elles si précieuses ?

Contrairement aux données isolées, les listes complètes non seulement nous renseignent sur les espèces observées à un endroit et à un moment précis, mais également sur celles qui n’ont pas été détectées. Grâce à cela, nous pouvons établir la fréquence relative d’apparition dans l’espace et dans le temps des différentes espèces d’oiseaux et étudier très précisément leur phénologie. En outre, les listes apportent de précieux éléments sur la pression d’observation (le temps passé à prospecter, élément de connaissance décisif pour analyser les données).

Comment pouvez-vous donner encore plus de valeur à vos listes complètes ?

  • Un lieu, une liste : Faites des listes à partir d'un seul point ou si vous vous déplacez de moins d’1 km. Au-delà, il vaut mieux faire plusieurs listes consécutives. Attention, ne pas faire de listes lors de vos déplacements en vélo, en voiture ou en train ! Si vous faites une longue marche, divisez-la en petites sections (<1 km) et dressez une liste dans chaque section, ou de temps en temps à l’occasion de petites pauses.
  • Le plus possible : Faites des listes aussi souvent que vous le pouvez ! Une liste de 10 minutes est parfaite, jusqu’à une ou deux heures. Au-delà il est préférable de faire des listes consécutives.
  • Quantifier, la clé du succès : Il faut indiquer le nombre d'individus de chaque espèce que vous avez détectée. Il convient ici de noter un chiffre réel de contact, même s’il y a évidemment bien plus d’oiseaux que ce que vous avez vu. Cela n’est pas grave.
  • Toutes les semaines ? Il est très intéressant de faire des listes au même endroit tout au long de l'année. Par exemple, faites une liste hebdomadaire de votre site d’observation préféré.
  • Partout : Essayez de créer des listes partout où vous allez. Disposer d’une bonne couverture géographique est très important pour pouvoir analyser les données !
  • Convaincre : Si vous avez des amis qui ne font toujours pas de listes complètes, expliquez-leur pourquoi elles sont si utiles et expliquez-leur à quel point il est facile de les créer. Plus les observateurs qui en fournissent sont nombreux, plus elles prennent de la valeur et renforcent l’intérêt des vôtres.

Comment procéder ?

La saisie des listes sur Faune-France est très simple !

  • Sur Faune-France, il faut choisir l'option "remplir une liste d'espèces pour ce lieu-dit". Ce tuto vous présente la marche à suivre : Saisie des listes sur Faune-France
  • Sur NaturaList, vous avez deux options :

-  par liste sur le terrain, vous pointez en temps réel chaque observation. Ce type de liste sert à faire des inventaires sur ponts fixes sur un pas de temps assez court (5 ou 10 minutes) : Saisie par liste sur le terrain ;

-  par liste plus tard, c’est l’option la plus simple. Vous listez l’intégralité des observations sans avoir à les pointer précisément : Saisie par liste plus tard

Sur NaturaList, le nouveau petit bouton (+) jaune, en bas à droite de l'écran, vous permet d'accéder directement au menu de choix.

L'équipe de Faune-France se tient à votre disposition si besoin.

Légende de l'image : vous avez un point d'observation favoris ? Pourquoi ne pas y faire une liste complète à chacune de vos sorties, plutôt que de noter isolément toutes vos observations, comme celle de ces Oies cendrées. © Ph. Jourde

posté par Annie Chapalain
 
jeudi 24 janvier 2019
Oiseaux
N'oublliez pas de compter les oiseaux des jardins !

posté par Annie Chapalain
 
vendredi 11 janvier 2019
Oiseaux
URGENT ! Appel à mobilisation en faveur des oies sauvages

Chers amis, 

Le gouvernement tente à nouveau d'autoriser la chasse aux oies sauvages pendant leur migration en février. Merci d’aider la LPO à mettre en échec ce projet d’arrêté en déposant un commentaire sur la consultation publique du Ministère pour faire part de votre désaccord en indiquant dans le titre « Je suis contre » ou « Je suis opposé ».

Chaque réponse devant être personnelle et argumentée, vous trouverez sur notre site web des éléments de compréhension et de réponse dont vous pourrez vous inspirer.


Les chasseurs sont également fortement mobilisés de leur côté à l’appel de leurs fédérations, nous avons donc besoin d’une participation massive pour leur montrer que les amoureux de la nature sont plus nombreux !

Mobilisons-nous avant le 25 janvier 2019 pour dire "non" au projet d’arrêté visant à prolonger la chasse de ces espèces.

 

Participer

posté par Annie Chapalain
 
lundi 12 novembre 2018
Oiseaux
Protocole des données Grands Cormorans

Revoilà le temps des comptages du Grand Cormoran aux dortoirs (pour les dates, voir le LPO info).
Comme les années précédentes, merci de bien respecter les règles suivantes pour la saisie de vos observations :

  • Si vous rentrez la donnée sur Naturalist, l'heure sera marquée automatiquement, sinon, notez l'heure d'observation dans la petite case prévue à cet effet (onglet calendrier)
  • Rentrez le lieu-dit le plus précisement possible en choisissant l'option "Ajouter une observation précise".
  • Rentrez vos données même s'il n'y a aucun oiseau sur le site (rentrez le chiffre "0" dans la rubrique "nombre"). En effet, il est primordial de savoir qu'un comptage a été effectué sur un dortoir et qu'il n'y avait aucun oiseau.
  • Dans la rubrique "remarques", notez : Hiver 2018-2019/1er (ou 2ème ... etc) comptage/autres remarques intéressantes (respectez bien le "/" sans blanc autour)
  • Si vous faites des comptages intermédiaires, remplacez "1er comptage" par "comptage intermédiaire" (même s'il est = 0)

Ne vous étonnez pas si une petite clé jaune apparaît au niveau de votre donnée, cela signifie que toutes les données cormorans sont protégées. Personne d'autres que vous (hormis les administrateurs ainsi que les membres des comités de vérification et de validation) ne pourra voir cette donnée, et tout naturellement, vous ne pourrez voir celle des autres observateurs.
Si vous ne souhaitez pas rentrer ces données, faites-le moi savoir, je les rentrerai moi-même en mentionnant votre nom dans la rubrique "remarques" (sauf avis contraire).
Merci de votre collaboration.

Jean-Paul Jost (cliché de JL Mérot)

posté par Christophe Barge
 
mercredi 10 octobre 2018
Oiseaux
Protocole de saisie des données Grues cendrées

Bonjour à tous.

C'est reparti pour des passages réguliers dans le ciel nivernais !

Merci de noter vos observations "grues" avec le protocole suivant :

Pour entrer vos données sur un même lieu-dit, un même jour, déplacer légèrement le drapeau rouge à chaque nouvelle donnée , utiliser les cases "heure" de façon précise, ceci afin de bien différencier chaque vol.

Et pour faciliter l'exploitation de vos données

  • Merci de cocher la case "migration active"  de la rubrique comportement, si tel est le cas

Utiliser la plage de remarque libre en signalant par des champs séparés par des / (sans espace), dans l'ordre suivant :

  • Heure : Au format 00h00. Préférer l'utilisation des cases prévues
  • Stationnement (s'il y a lieu)
  • Méthode de comptage (estimées à vue, comptées à vue, comptées aux jumelles ou sur photo, vol nocturne non estimé)
  • Direction (si vol migratoire)
  • Éventuellement observation d'oiseaux bagués et lecture de bague (pour les stationnements)
  • Donnée de seconde main (CAD éventuellement obtenue auprès d'un observateur tierce)
  • Diverses autres remarques le cas échéant

Ce qui donne par exemple : comptées à vue/direction sud-ouest/info transmise par mon voisin/ basse altitude ou 06h30/stationnement/comptées sur photo/3 individus bagués

IMPORTANT : Nous vous demandons de cacher les données d'hivernage et ce, pour assurer la tranquillité des oiseaux au gagnage ou au dortoir. Si un oubli est constaté, conformément au code de déontologie (art 4.2), les vérificateurs protègeront cette donnée. En ce qui concerne les données en stationnement, s'il est préférable de différer le signalement de l'observation,  afin d'éviter l'afflux possible d'observateurs indélicats (les grues étant des oiseaux très craintifs !), nous laissons à la discrétion de chacun de protéger ou non les données de stationnement ponctuel en fonction de sa connaissance du terrain, de l'espèce, des autres espèces présentes, des propriétaires terriens etc...

Rappel : en cas d'affluence dans le ciel ou au sol, il est plus facile de photographier les vols successivement au numérique et de décortiquer ensuite les images sur écran. Une image, même floue, permet sans problème d'éviter bon nombre d'oublis ... Si vous êtes sûr du nombre d'oiseaux, sélectionnez "valeur exacte", si c'est une estimation , notez avec "estimation" (eh oui !!!), et si vous n'êtes pas vraiment sûr de votre fourchette, sélectionner "minimum". N'utilisez "non compté" que pour les vols de nuit ou ceux entendus mais non vus (masqués, brouillard, etc...).

Bonnes observations à tous

 

https://cdnfiles2.biolovision.net/www.faune-nievre.org/pdffiles/news/grues2-8432.JPG

posté par Annie Chapalain
 
mardi 9 octobre 2018
Oiseaux
Présence du virus Usutu confirmé dans la Nièvre

En accord avec l'ONCFS, nous avons emmené deux cadavres de merles au laboratoire pour analyse. Des prélèvements ont été envoyés à Maisons Alfort. Les résultats viennent de tomber et confirment la présence du virus Usutu dans la Nièvre.

Rappel : Pour connaître l’ampleur du phénomène, si vous constatez des mortalités anormales, nous vous demandons de saisir vos observations sur www.faune-nievre.org en indiquant le lieu de l’observation, la date, le nombre d’individus, l’espèce et en cliquant sur la case « l’animal est mort ou blessé » puis sur la cause de mortalité « cause naturelle » et « maladie/parasite » si vous avez exclu, bien sûr, au préalable, la mortalité routière, la prédation par les chats, ou une collision avec une baie vitrée ou toute autre cause de mortalité clairement identifiée.

Pour en savoir plus sur le Virus USUTU, consultez cet article

posté par Annie Chapalain
 
vendredi 31 août 2018
Oiseaux
Mortalité anormale chez les passereaux.

Suite à plusieurs découvertes de cadavres de passereaux (merles, verdiers, chardonnerets), la LPO 58 a alerté l'ONCFS (Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage).

Pour connaître l’ampleur du phénomène, si vous constatez des mortalités anormales, nous vous demandons de saisir vos observations sur www.faune-nievre.org en indiquant le lieu de l’observation, la date, le nombre d’individus, l’espèce et en cliquant sur la case « l’animal est mort ou blessé » puis sur la cause de mortalité « cause naturelle » et « maladie/parasite » si vous avez exclu, bien sûr, au préalable, la mortalité routière, la prédation par les chats, ou une collision avec une baie vitrée ou toute autre cause de mortalité clairement identifiée.

N'hésitez pas à noter en remarques vos observations spécifiques.
 

Les données ainsi recueillies permettront de mieux cerner l'ampleur du phénomène. Merci

Vous pouvez aussi nous contacter à l'adresse suivante : nievre@lpo.fr
 

posté par Annie Chapalain
 
mercredi 29 août 2018
Evolutions taxinomiques et changements de noms chez les reptiles et amphibiens

Avec l'avancée des connaissances, notamment du fait des progrès de la génétique, la science appréhende toujours plus finement la complexité du vivant.

Les reptiles et amphibiens d'Europe font actuellement l'objet de nombreux travaux, qui se traduisent par quelques changements de perspective. Ainsi, le Crapaud commun a été récemment divisé en deux espèces, les Crapauds commun, présent dans le nord-est de la France, et épineux, dans le sud-ouest.

La couleuvre à collier, elle aussi, a fait l'objet d'une profonde révision de son statut. Elle a été divisée en plusieurs espèces distinctes :

  • La Couleuvre à collier Natrix natrix, vit au-delà du Rhin et en Europe du Nord. Elle n'est à priori pas présente en France. Elle est qualifiée de Couleuvre à collier nordique ;
  • La Couleuvre helvétique Natrix helvetica est l'espèce la plus abondante et la mieux répartie en France ; de façon transitoire, elle sera dénommée Couleuvre à collier helvétique sur Faune-France pour que la transition du nom soit progressive. Le changement automatique de nom se fera progressivement pour les données d'archive.
  • La sous-espèce corse de la Couleuvre helvétique Natrix helvetica corsa n'a pas encore de nom vernaculaire officiel. Elle est temporairement dénommée Couleuvre à collier corse. Nous avons déjà procédé au changement de nom.
  • La Couleuvre à collier de la péninsule Ibérique, aussi présente dans les Pyrénées-Orientales et l'Aude a été élevée au rang d'espèce. Elle s'appelle désormais la Couleuvre astreptophore Natrix astreptophora. Nous l'appellerons, de façon transitoire, Couleuvre à collier astreptophore.

[NB : sur faune-nievre, vos anciennes données de Couleuvre à collier N. natrix apparaissent actuellement sous la fausse identité de C. à collier nordique N. natrix ; ces données devraient être bientôt converties, par Biolovision, en C. à collier helvétique N. helvetica, vous n'avez rien à faire.]

Deux autres reptiles font peau neuve

  • Le Lézard vert a été divisé lui aussi en deux espèces, il y a déjà plusieurs années. Lacerta bilineata qualifié jusqu'ici de Lézard vert occidental doit désormais être qualifié de Lézard à deux raies.
  • La Couleuvre à échelon est désormais intégrée au genre Zamenis et devient donc Zamenis sclaris.

Du neuf aussi chez les tritons

Triturus carnifex appelé jusqu’ici Triton crêté italien, est une espèce valide. Son nom vernaculaire est désormais le Triton bourreau.

posté par Annie Chapalain
 
mardi 28 août 2018
Araignées
L'Argiope frelon toujours plus au nord

L'Argiope frelon Argiope bruennichi est une belle et grande araignée d'affinité méridionale, mais en nette expansion vers le nord de la France. Elle est bien présente en Nièvre pourvu que le milieu lui soit favorable.

Elle s'observe facilement dans les prairies, les jardins, les friches ... et se repère facilement à sa toile tissée entre des tiges et divisée verticalement par un zigzag vertical, appelé le stabilimentum. L'argiope se tient généralement au milieu de cette ornementation de soie. Dérangée, elle secoue vigoureusement sa toile.

Chez cette espèce, le dimorphisme sexuel est particulièrement marqué puisque le mâle ne fait que le quart de la taille de la femelle. On le rencontre bien moins souvent et il se fait d'ailleurs régulièrement dévorer après l'accouplement, comme souvent chez les araignées.

Faune-Nièvre vous propose de contribuer à dresser la carte de cette espèce de détermination facile en notant systématiquement toutes vos observations dans la Nèvre. Vous contribuerez ainsi à mieux faire connaître la répartition de cette espèce à l'échelon national. Vous pouvez suivre en direct la progression de nos connaissances pour la France grâce à cette carte. Pour la Nièvre, rendez vous à la rubrique "Cartes temporaires" dans le menu "Consulter".

Image ©Ch. Barge/photothèque faune-nièvre.org

posté par Christophe Barge
 
jeudi 23 août 2018
Oiseaux
Faune-nievre s'associe au nouveau défi lancer par faune-france !

Faune-France lance un défi aux observateurs, un challenge qui ne prend que 10 minutes. Serez-vous en mesure de le relever ? Tous les jours, une fois par semaine, une fois par mois ?

L'objectif du défi est simple : consacrer 10 minutes sur un point d'observation, n'importe lequel, à rédiger la liste la plus complète possible des oiseaux que vous contactez. Rien du plus facile ! 

Vous pouvez/voulez faire plus long ? Pas de problème ! Plus court, pourquoi pas, mais pas moins de 5 minutes sinon, il y a peu de chance que vous ayez observé suffisamment d'espèces pour que la liste puisse prétendre être complète.

Mais attention, il faut le faire réellement sous la forme d'une liste complète (ou formulaire journalier sur certains portails), pas une donnée isolée après l'autre.

Pourquoi rédiger ces listes ? Parce que c'est le mode de saisie le plus riche d'informations. Grâce à ces listes, il est possible de savoir ce qui a été vu, ce qui ne l'a pas été et de connaître la pression d'observation exprimée en temps. Bref, la liste complète, c'est une mine d'informations !

Comment faire ? Des tutos vous expliquent la marche à suivre :

- liste complète en temps réel sur NaturaList : << cliquez ici >>

- liste complète plus tard sur NaturaList : << cliquez ici >>

- liste complète sur Faune-France et les portails locaux : << cliquez ici >>

Qu'est-ce qu'une liste complète ? C'est une liste qui comprend toutes les observations que vous avez effectuées sur un site en un temps donné. Elle ne prétend pas à l'exhaustivité. Ce n'est pas un inventaire complet. Elle reflète ce que vous avez observé, en intégrant éventuellement les espèces non identifiées formellement (2 Fauvettes indéterminées par exemple).

Est-ce intéressant de faire régulièrement des listes au même endroit ? OUI, très ! Le plus souvent possible.

Est-ce un problème si je change à chaque fois d'endroit ? NON, aucun problème !

Bonnes observations à tous et bonnes listes !

posté par Annie Chapalain
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 157

Ligue pour la Protection des Oiseaux Association locale Nièvre - LPO 58 -
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2019