www.faune-nievre.org
 Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionature
http://nievre.lpo.fr
Accueil
 
Les partenaires
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Cartes temporaires
       - 
Cigogne blanche 2018
       - 
Sterne pierregarin 2018
       - 
Oedicnème criard 2018
       - 
Sterne naine 2018
       - 
Petit Gravelot 2018
       - 
Chevalier guignette 2018
       - 
Bruant jaune 2018
       - 
Hirondelle de fenêtre 2018
       - 
Hirondelle rustique 2018
       - 
Ecureuil roux 2018
       - 
Huppe fasciée 2018
       - 
Hérisson d'Europe 16-18
       - 
Bernache du Canada 2018
       - 
Bouscarle de Cetti 2018
 - 
Les photos et les sons
Information
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Sur votre agenda
  Aide
    - 
Qui fait quoi ?
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles
    - 
Des QUESTIONS ? La FAQ !
  Statistiques d'utilisation
Atlas & cartes interactives
 - 
Cartes des oiseaux nicheurs
 - 
La faune de votre commune
 - 
Inventaire de la faune Nivernaise
NATURALIST
 - 
Toutes les infos ICI !!!
 - 
Mode d'emploi
AIDES à la SAISIE
 - 
Code de reproduction : les dates et les milieux
 - 
Code de reproduction: détails et exceptions
 - 
L'AGE d'un OISEAU ?
 - 
OISEAUX des JARDINS
 - 
OISEAUX des JARDINS : les confusions fréquentes
 - 
L'OISEAU RARE ! (en Bourgogne)
 - 
Module MORTALITÉ : Quésako ?
 - 
PAPILLONS
 - 
ORTHOPTÈRES : mode d'emploi
 - 
APOÏDÉS : mode d'emploi
 - 
ODONATES : les périodes de vol
 - 
INSECTES : pour aller + loin
 - 
AUTRES TAXONS
 - 
SAISIE PAR FORMULAIRE
INFO LPO Nièvre
 - 
Code de déontologie du site
 - 
COMITES : qui fait quoi ?
 - 
Code de conduite sur le terrain
 - 
Sorties Nature
 - 
NOUS REJOINDRE, NOUS SOUTENIR
 - 
REFUGES LPO
Les liens

Toutes les nouvelles
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 153
 
vendredi 31 août 2018
Oiseaux
Mortalité anormale chez les passereaux.

Suite à plusieurs découvertes de cadavres de passereaux (merles, verdiers, chardonnerets), la LPO 58 a alerté l'ONCFS (Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage).



Pour connaître l’ampleur du phénomène, si vous constatez des mortalités anormales, nous vous demandons de saisir vos observations sur www.faune-nievre.org en indiquant le lieu de l’observation, la date, le nombre d’individus, l’espèce et en cliquant sur la case « l’animal est mort ou blessé » puis sur la cause de mortalité « cause naturelle » et « maladie/parasite » si vous avez exclu, bien sûr, au préalable, la mortalité routière, la prédation par les chats, ou une collision avec une baie vitrée ou toute autre cause de mortalité clairement identifiée.

N'hésitez pas à noter en remarques vos observations spécifiques.
 


Les données ainsi recueillies permettront de mieux cerner l'ampleur du phénomène. Merci

 

Vous pouvez aussi nous contacter à l'adresse suivante : nievre@lpo.fr
 

posté par Annie Chapalain
 
mercredi 29 août 2018
Evolutions taxinomiques et changements de noms chez les reptiles et amphibiens


Avec l'avancée des connaissances, notamment du fait des progrès de la génétique, la science appréhende toujours plus finement la complexité du vivant.

Les reptiles et amphibiens d'Europe font actuellement l'objet de nombreux travaux, qui se traduisent par quelques changements de perspective. Ainsi, le Crapaud commun a été récemment divisé en deux espèces, les Crapauds commun, présent dans le nord-est de la France, et épineux, dans le sud-ouest.

La couleuvre à collier, elle aussi, a fait l'objet d'une profonde révision de son statut. Elle a été divisée en plusieurs espèces distinctes :

  • La Couleuvre à collier Natrix natrix, vit au-delà du Rhin et en Europe du Nord. Elle n'est à priori pas présente en France. Elle est qualifiée de Couleuvre à collier nordique ;
  • La Couleuvre helvétique Natrix helvetica est l'espèce la plus abondante et la mieux répartie en France ; de façon transitoire, elle sera dénommée Couleuvre à collier helvétique sur Faune-France pour que la transition du nom soit progressive. Le changement automatique de nom se fera dans les prochains jours pour les données d'archive.
  • La sous-espèce corse de la Couleuvre helvétique Natrix helvetica corsa n'a pas encore de nom vernaculaire officiel. Elle est temporairement dénommée Couleuvre à collier corse. Nous avons déjà procédé au changement de nom.
  • La Couleuvre à collier de la péninsule Ibérique, aussi présente dans les Pyrénées-Orientales et l'Aude a été élevée au rang d'espèce. Elle s'appelle désormais la Couleuvre astreptophore Natrix astreptophora. Nous l'appellerons, de façon transitoire, Couleuvre à collier astreptophore.

[NB : sur faune-nievre, vos anciennes données de Couleuvre à collier N. natrix apparaissent actuellement sous la fausse identité de C. à collier nordique N. natrix ; ces données devraient être bientôt converties, par Biolovision, en C. à collier helvétique N. helvetica, vous n'avez rien à faire.]

Deux autres reptiles font peau neuve

  • Le Lézard vert a été divisé lui aussi en deux espèces, il y a déjà plusieurs années. Lacerta bilineata qualifié jusqu'ici de Lézard vert occidental doit désormais être qualifié de Lézard à deux raies.
  • La Couleuvre à échelon est désormais intégrée au genre Zamenis et devient donc Zamenis sclaris.

Du neuf aussi chez les tritons

Triturus carnifex appelé jusqu’ici Triton crêté italien, est une espèce valide. Son nom vernaculaire est désormais le Triton bourreau.

posté par Annie Chapalain
 
mardi 28 août 2018
Araignées
L'Argiope frelon toujours plus au nord

L'Argiope frelon Argiope bruennichi est une belle et grande araignée d'affinité méridionale, mais en nette expansion vers le nord de la France. Elle est bien présente en Nièvre pourvu que le milieu lui soit favorable.

Elle s'observe facilement dans les prairies, les jardins, les friches ... et se repère facilement à sa toile tissée entre des tiges et divisée verticalement par un zigzag vertical, appelé le stabilimentum. L'argiope se tient généralement au milieu de cette ornementation de soie. Dérangée, elle secoue vigoureusement sa toile.

Chez cette espèce, le dimorphisme sexuel est particulièrement marqué puisque le mâle ne fait que le quart de la taille de la femelle. On le rencontre bien moins souvent et il se fait d'ailleurs régulièrement dévorer après l'accouplement, comme souvent chez les araignées.

Faune-Nièvre vous propose de contribuer à dresser la carte de cette espèce de détermination facile en notant systématiquement toutes vos observations dans la Nèvre. Vous contribuerez ainsi à mieux faire connaître la répartition de cette espèce à l'échelon national. Vous pouvez suivre en direct la progression de nos connaissances pour la France grâce à cette carte. Pour la Nièvre, rendez vous à la rubrique "Cartes temporaires" dans le menu "Consulter".

Image ©Ch. Barge/photothèque faune-nièvre.org

posté par Christophe Barge
 
jeudi 23 août 2018
Oiseaux
Faune-nievre s'associe au nouveau défi lancer par faune-france !

Faune-France lance un défi aux observateurs, un challenge qui ne prend que 10 minutes. Serez-vous en mesure de le relever ? Tous les jours, une fois par semaine, une fois par mois ?

L'objectif du défi est simple : consacrer 10 minutes sur un point d'observation, n'importe lequel, à rédiger la liste la plus complète possible des oiseaux que vous contactez. Rien du plus facile ! 

Vous pouvez/voulez faire plus long ? Pas de problème ! Plus court, pourquoi pas, mais pas moins de 5 minutes sinon, il y a peu de chance que vous ayez observé suffisamment d'espèces pour que la liste puisse prétendre être complète.

Mais attention, il faut le faire réellement sous la forme d'une liste complète (ou formulaire journalier sur certains portails), pas une donnée isolée après l'autre.

Pourquoi rédiger ces listes ? Parce que c'est le mode de saisie le plus riche d'informations. Grâce à ces listes, il est possible de savoir ce qui a été vu, ce qui ne l'a pas été et de connaître la pression d'observation exprimée en temps. Bref, la liste complète, c'est une mine d'informations !

Comment faire ? Des tutos vous expliquent la marche à suivre :

- liste complète en temps réel sur NaturaList : << cliquez ici >>

- liste complète plus tard sur NaturaList : << cliquez ici >>

- liste complète sur Faune-France et les portails locaux : << cliquez ici >>

Qu'est-ce qu'une liste complète ? C'est une liste qui comprend toutes les observations que vous avez effectuées sur un site en un temps donné. Elle ne prétend pas à l'exhaustivité. Ce n'est pas un inventaire complet. Elle reflète ce que vous avez observé, en intégrant éventuellement les espèces non identifiées formellement (2 Fauvettes indéterminées par exemple).

Est-ce intéressant de faire régulièrement des listes au même endroit ? OUI, très ! Le plus souvent possible.

Est-ce un problème si je change à chaque fois d'endroit ? NON, aucun problème !

Bonnes observations à tous et bonnes listes !

posté par Annie Chapalain
 
vendredi 10 août 2018
Oiseaux
Âge/Sexe des oiseaux, dispersion juvénile et fin des codes atlas

IMPORTANT! : Âge/Sexe des oiseaux, dispersion juvénile et fin des codes atlas

Nous voilà en aout et nous observons de plus en plus de jeunes oiseaux volants. Comme il existe une forte dispersion des juvéniles, nous attirons votre attention sur les points suivants :

  • Nous vous invitons à ne noter le code atlas 13 que lorsque vous observez des individus à peine volant ou manifestement né sur site.
  • La plupart des passereaux juvéniles ont (ou vont avoir) un plumage de type adulte, ne notez le détail "adulte" que si vous êtes certain de l'âge (en se basant sur des critères précis).
  • Il est quasi-impossible pour de nombreuses espèces de différencier les jeunes de 1ère année des femelles adultes, soyez donc très prudent quant au sexage des oiseaux (nb: il existe une catégorie "type femelle" dans les "détails de l'observation" qui permet de résoudre ce problème).

De même, la période de reproduction se terminant, il n'est plus nécessaire de noter les codes atlas possible ou probable (2 à 10) : il faut plutôt se concentrer sur les codes de nidification certain (>10). Tous les codes concernant la présence des oiseaux, des oiseaux chanteurs, la présence de couples, etc... sont désormais à éviter. En résumé, ne renseigner le code atlas qu'en présence de manifestations évidentes de reproduction.

Merci pour votre attention.

posté par Annie Chapalain
 
mardi 12 juin 2018
Cartes google et règlement européen sur la protection des données

La toute récente annonce de Google, informant ses utilisateurs du caractère désormais payant de son interface de programmation vers Google Earth et Google Maps, a des conséquences importantes sur les outils VisioNature. L'équipe de Biolovision et l'ensemble des partenaires européen du dispositif VisioNature travaillent activement à trouver des solutions alternatives. Dans un premier temps, les cartes OpenStreetMaps serviront de nouveau support cartographique à nos portails naturalistes.

Par ailleurs, nous travaillons activement à l'évaluation du Règlement général sur la protection des données (RGDP) sur les outils VisioNature. La démarche de mise en conformité à l'échelle européenne et française est engagée, avec le support d'un cabinet d'avocats spécialisés. Nous vous tiendrons informés des conséquences de ce texte sur nos portails et vous proposerons des Conditions générales d'utilisation profondément remaniées.

posté par Annie Chapalain
 
jeudi 3 mai 2018
Oiseaux
EPOC : premiers bilans au niveau national, la Nièvre peut mieux faire !

Oiseaux : premiers bilans de l'EPOC

La campagne 2018 de l’enquête EPOC 2018 a été lancée le 1er mars. Depuis cette date, 288 observateurs de 84 départements ont transmis 3.035 points d'écoute standardisés de 5 minutes. Ces résultats ne concernent pour l'heure que les inventaires effectués à l'aide de l'application mobile NaturaList, mais cela représente déjà une augmentation de 150 % par rapport à 2017 ! Bravo à tous !

Les principaux départements contributeurs au programme EPOC entre le 1er mars et le 15 avril 2018 sont :

  • Yonne (89) : 339 relevés
  • Puy-de-Dôme (63) : 242
  • Haute-Savoie (74) : 221
  • Haute-Loire (43) : 217
  • Charente-Maritime (17) : 142
  • Gironde (33) : 116
  • Ain (1) : 110
  • Loire (42) : 100
  • Vienne (86) : 84
  • Côte-d'Or (21) : 83

L'EPOC permet de collecter de précieuses observations qui contribuent à mieux évaluer les fluctuations des populations d'oiseaux et dénombrer leurs effectifs. Les travaux récemment publiés par le MNHN et le CNRS de Chizé sur la disparition des oiseaux des campagnes montrent l’importance de ce type de dispositif pour assurer une veille sur l’avifaune au niveau national et local. 

Alors, tous à vos EPOC !

Pour en savoir plus sur l'EPOC et télécharger le guide technique, cliquez  << ici >>.

Pour consulter le bilan EPOC de la saison 2017, cliquez << ici >>.

Merci pour votre implication.

 

Légende de l'image : nombre de relevés EPOC effectués par département entre le 01/03 et le 15/04/2018.

posté par Annie Chapalain
 
lundi 26 mars 2018
Décès de Jean-Louis Clavier

Nous avons la tristesse de vous annoncer le décès de Jean-Louis Clavier, fondateur de notre association (ex SOBA).

Ses obsèques ont eu lieu le lundi 26 mars à Aunay-en-Bazois.

posté par Annie Chapalain
 
mercredi 7 mars 2018
Oiseaux
EPOC : c'est reparti pour un tour !

 

Bonjour à tous,

Avec le redoux de ces derniers jours, l'activité des oiseaux chanteurs se fait de plus en plus ressentir. Dans un contexte d'érosion de l'avifaune qui se poursuit, il est primordial de renforcer nos connaissances sur les espèces communes qui voit leur statut se dégrader au grès des listes rouges nationales. Au printemps 2017, la LPO, en collaboration avec le MNHN, a lancé l'enquête EPOC sur les estimations des populations d'oiseaux communs.

Déclinée nationalement, les premiers résultats du printemps 2017 sont encourageants et nous incite à poursuivre notre effort en 2018. Avec votre participation active, ce sont près de 8000 EPOC qui ont été réalisés dans 71 départements par plusieurs centaines d'observateurs.

Pour rappel, le protocole EPOC se résume suivant 5 modalités :
- Point d’écoute fixe de 5 minutes
- Point d’écoute placé selon l’observateur
- Localisation précise des individus contactés
- Comptage exhaustif de tous les individus de toutes les espèces détectées
- Différenciation individu local/individu en transit

Aucun réplicat n’est demandé et l’observateur peut réaliser le nombre de points qu’il souhaite.

Dans le document ci-joint, en plus du contexte de l’enquête et du protocole EPOC, vous trouverez un tutoriel de saisie permettant de saisir facilement vos points d’écoute sur les bases VisioNature.

Merci pour votre implication.

Je me tiens à votre disposition pour toute demande et précision complémentaire.

Bien cordialement,


-
Jérémy Dupuy
Responsable de projet "Enquêtes et atlas avifaunistiques

jeremy.dupuy@lpo.fr

posté par Annie Chapalain
 
dimanche 4 mars 2018
Oiseaux
Codes de reproduction ("code atlas")

Au fil de vos observations, il vous a sans doute été demandé de proposer un "code atlas".

Certains d'entre vous sont habitués à ce terme correspondant à l'enquête pour l'atlas français des oiseaux nicheurs et qui qualifiait la reproduction avec un code par numéro, attribué aux différents indices de reproduction dans les catégories "possible", "probable" ou "certain".

Si ce code reste en fonction, et vous sera demandé pour préciser éventuellement votre observation, il nous a semblé nécessaire de lui rendre une dénomination plus évidente pour le grand public

Donc exit "code atlas" et bienvenue à "Code de reproduction" !

Cela ne change rien aux codes demandés, très précieux pour actualiser au fil de l'eau le statut des oiseaux nicheurs de notre département.

A ce propos, la nature s'éveille lentement et même si bon nombre d'espèces chantent dès que le soleil pointe son nez, ne vous précipitez pas pour mettre des codes de reproduction.

Ces derniers vous seront proposés automatiquement à la bonne date pour chaque espèce : c'est le cas en ce moment pour les Pics et la buse par exemple.  N'hésitez pas à consulter ou télécharger les fichiers mis à votre disposition dans la rubrique "Aide à la saisie" (et dans la FAQ)

Bonnes observations.

posté par Christophe Barge
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 153

Ligue de Protection des Oiseaux Association locale Nièvre - LPO 58 -
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2018