www.faune-nievre.org
 Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionature
http://nievre.lpo.fr
Accueil
 
Les partenaires
Les observations, les cartes et les photos
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Cartes temporaires
       - 
Ecureuil roux 2017
       - 
Vulcain 2017
       - 
Hirondelle rustique 2017
       - 
Taupe d'Europe 16-17
       - 
Frelon asiatique 2017
       - 
Hirondelle de fenêtre 2017
       - 
Hérisson d'Europe 2016
       - 
Rainette verte 2017
       - 
Citron 2017
       - 
Bombus (Bombus) terrestris 2017
       - 
Grillon champêtre 2017
       - 
Grande Sauterelle verte 2017
       - 
Fauvette grisette 2017
       - 
Ascalaphe soufré 2017
       - 
Escargot petit-gris 14-16
       - 
Pipistrelle commune 2016
       - 
Orvet fragile 2017
       - 
Trachémyde écrite (Tortue de Floride) 2016
       - 
Caloptéryx éclatant 2017
       - 
Ecaille chinée 2017
       - 
Moro-sphinx 2017
       - 
Ver luisant 2017
       - 
Poisson-chat 14-16
       - 
Argiope frelon 14-16
       - 
Elégante striée 14-16
       - 
Mante religieuse 2017
       - 
Corbeau freux 2017
       - 
Corbeau freux 2016
 - 
Les photos et les sons
Information
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Sur votre agenda
  Aide
    - 
Qui fait quoi ?
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles
    - 
Des QUESTIONS ? La FAQ !
  Statistiques d'utilisation
Atlas & cartes interactives
 - 
Cartes des oiseaux nicheurs
 - 
La faune de votre commune
 - 
Inventaire de la faune Nivernaise
NATURALIST
 - 
Toutes les infos ICI !!!
 - 
Mode d'emploi
AIDES à la SAISIE
 - 
Code atlas : les dates et les milieux
 - 
Code atlas : détails et exceptions
 - 
L'AGE d'un OISEAU ?
 - 
OISEAUX des JARDINS
 - 
OISEAUX des JARDINS : les confusions fréquentes
 - 
L'OISEAU RARE ! (en Bourgogne)
 - 
Module MORTALITÉ : Quésako ?
 - 
PAPILLONS
 - 
ORTHOPTÈRES : mode d'emploi
 - 
APOÏDÉS : mode d'emploi
 - 
ODONATES : les périodes de vol
 - 
INSECTES : pour aller + loin
 - 
AUTRES TAXONS
 - 
SAISIE PAR FORMULAIRE
INFO LPO Nièvre
 - 
Code de déontologie du site
 - 
COMITES : qui fait quoi ?
 - 
Code de conduite sur le terrain
 - 
Sorties Nature
 - 
NOUS REJOINDRE, NOUS SOUTENIR
 - 
REFUGES LPO
Les liens

Toutes les nouvelles
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 138
 
samedi 29 juillet 2017
Oiseaux
Protocole EPOC

La saison de reproduction 2017 s’achève avec les derniers jeunes oiseaux qui prennent leur envol. Les milans et les martinets commencent déjà à franchir les Pyrénées en route vers l’Afrique. La période d’étude pour le protocole EPOC touche donc à sa fin.

Pour rappel, le protocole EPOC (Estimation des Populations d’Oiseaux communs) a été mis en place ce printemps afin d’estimer les tailles de population d’oiseaux communs. Cet outil, s’inspirant et complétant le STOC EPS, permet de réaliser des points d’écoute de 5 minutes n’importe où, n’importe quand, par l’intermédiaire de la saisie par formulaire ou liste complète.

En attendant une première analyse des résultats, nous vous proposons de garder le rythme et de poursuivre et d'intensifier la saisie par formulaire. La durée de 5 minutes, adaptée aux oiseaux nicheurs, peut être élargie pour maximiser la détection d’espèce devenue silencieuse. Nous vous conseillons donc de saisir un maximum de données par formulaire complet pour des durées d’observation comprises entre 5 et 60 minutes. Ces données sont essentielles pour l’étude de la phénologie des espèces, indispensable à la mise en place de mesures de conservation adéquates.

Merci pour votre engagement et à l’année prochaine pour une nouvelle saison printanière d’EPOC.

Merci pour votre collaboration.

posté par Annie Chapalain
 
mardi 11 juillet 2017
Oiseaux
Faune France, le petit dernier de Visionature

Cher(e) contributeur (trice),

Faune-France, le portail national de restitution des données naturalistes, fruit du travail collectif d’une quarantaine d’associations, a été inauguré le samedi 1er juillet, dans une version basique.

Qu’est-ce-que c’est ?

C’est vos portails locaux que vous connaissez mais à l’échelle nationale. A terme, ce site remplacera et complètera Ornitho.fr, en s’ouvrant notamment à d’autres groupes faunistiques que les oiseaux. Ce site propose déjà des restitutions en temps réel, et des données issues d’enquêtes nationales, rarement diffusées sous cette forme.

D’où proviennent les données ?

Pour pouvoir restituer des informations synthétiques, Faune-France est connecté aux portails locaux. Cette connexion, pour les systèmes VisioNature, se fait en application de la convention de mise à disposition de l’outil, de la mise en oeuvre d’une charte interassociative par les administrateurs des bases faune locales et fait suite à un vote du 21 juin 2017 du Comité de pilotage de Faune-France, où chaque structure administratrice est représentée.

Les données directement saisies sur Faune-France, ou celles issues de l’application NaturaList et mises à disposition par la société BioloVision, sont directement consultables et versées aux bases locales.

Le Comité de pilotage de Faune-France (43 structures) définit les modalités d’affichage des données au plan national et statue sur les sollicitations liées à l’utilisation de celles-ci.

La synchronisation des bases, c’est-à-dire leur connexion pour favoriser leur parfaite similarité, engendre pour le moment quelques perturbations liées au fait que les paramétrages d’espèces varient partout en France. Sur Faune-France, dans un premier temps, les critères les plus stricts ont été retenus tant sur la rareté des espèces que sur leur restitution. Dès qu’une espèce est cachée dans un département ou une région, elle est cachée au niveau national. Dès qu’une espèce est considérée comme rare au plan local elle devient rare au niveau national. Nous avons fait valoir le principe de précaution.

Ces paramétrages sont en cours de révision, et un groupe de travail national sera mis en place pour proposer une harmonisation accrue.

Une montée en charge progressive

Pour l’heure, les archives des bases de données locales, ne sont pas encore versées à Faune-France. C’est normal, cela prendra du temps. Dans les semaines et mois qui viennent, Faune-France ouvrira de nouveaux outils de visualisation des informations. Il sera par exemple possible d’obtenir l'ensemble de ses données personelles (statistiques comprises) au plan national, de visualiser les données NaturaList ainsi que les galeries, de requêter sur des espèces comme vous le faites aujourd’hui au plan local. Au-delà de ces modalités existantes, Faune-France permettra aussi d’avoir accès à de nouveaux modules (données Wetlands, mon coin de nature, etc.).

Pour accéder au site, avec identifiants habituels locaux, rendez-vous sur : https://www.faune-france.org/

 

Le Comité technique de Faune-France

Bretagne Vivante, CORIF, GONm, GON, LPO Aquitaine,

LPO France, LPO Franche-Comté et LPO PACA.

posté par Annie Chapalain
 
vendredi 2 juin 2017
Oiseaux
Dérangement d'espèces protégées sur l' île à sternes de Nevers

L'île à sternes de Nevers bénéficie d'un Arrêté Préfectoral de Protection de Biotope et à ce titre, son accès est strictement interdit en période de nidification. Un gros travail de sensibilisation a été fait par les différents partenaires  mais malheureusement, plusieurs dérangements ont été constatés.

Voici les numéros à contacter si vous êtes témoins de dérangement

 - de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h , 03 86 68 47 89 (police municipale de Nevers).

 - en dehors de ces horaires, faire le 17.

Vous pouvez aussi tenter de contacter l'ONCFS (service départemental Decize) : 03 86 30 68 38 ou 03 86 30 69 89.

Le conseil d'administration de la LPO 58 et toutes les sternes vous remercient.

posté par Annie Chapalain
 
mercredi 31 mai 2017
Oiseaux
Participez au recensement des poteaux mortels pour faune et avifaune

La LPO 58, participe à la grande campagne de recensement des poteaux non obstrués dans la Nièvre. Aidez-nous à recenser ces cavités pièges dispersées dans le département qui demeurent des pièges mortels pour toutes les espèces cavernicoles.

Pour vous aider dans cette démarche, Jérôme a repris et adapté un document édité il y a quelque temps par la LPO France et l'ASPAS, document que vous trouverez en pièce jointe et qui devrait vous permettre de mieux vous y retrouver.

Jérôme, le conseil d'administration de la LPO Nièvre et tous les animaux cavernicoles vous remercient pour votre collaboration.
 

Document à télécharger :  Cavitespiegesfaune-4887.pdf
posté par Annie Chapalain
 
mercredi 17 mai 2017
Oiseaux
27 & 28 mai 2017 : un week-end pour compter les oiseaux des jardins

Comme chaque année, la LPO et le Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN) organisent un comptage national des oiseaux des jardins le dernier week-end de mai. Tous les citoyens sont ainsi invités à participer pour faire avancer les connaissances sur ces oiseaux. Il suffit de consacrer 1h de son week-end à l’observation de l’avifaune qui peuple son jardin. Cette opération permettra de savoir quelles sont les espèces qui fréquentent ces zones en cette période. Lors du comptage de mai 2016, c’est le merle noir qui avait été observé dans le plus de jardin (80%). Qu’en sera-t-il cette année ?

Et vous, quels sont les oiseaux que vous observez dans votre jardins en cette période ?

Pour prendre part à l’opération cette année, il vous suffit de choisir un lieu de comptage et d’y compter les oiseaux durant 1h, puis de transmettre vos observations directement sur le site internet du programme : www.oiseauxdesjardins.fr.

En détails :

  1. Choisir un jour d’observation : samedi 27 ou dimanche 28 mai et un créneau horaire d’une heure exactement.
  2. Trouver un lieu d’observation. Un jardin privé ou un parc public, peu importe sa taille, urbain ou campagnard. Il est possible de participer sur un balcon.
  3. Compter et noter durant 1 heure tous les oiseaux qui fréquentent le jardin. Pour vous aider à identifier les oiseaux, une fiche est à votre disposition. Elle présente les 52 espèces les plus fréquemment observées dans les jardins.
  4. Transmettre les donnéessur le site de l’Observatoire des oiseaux des jardins : www.oiseauxdesjardins.fr

Tout le monde peut prendre part au comptage ! Pas besoin de matériel particulier : un papier, un crayon et un accès internet suffisent.

Et si besoin, l’équipe de l’Observatoire est à la disposition des participants pour les aider à identifier un oiseau inconnu. Il suffit d’envoyer une photo de « l’oiseau non identifié » à cette adresse : oiseauxdesjardins@lpo.fr

Plus d’informations

Consultez le site Internet dédié à l’opération www.oiseauxdesjardins.fr.

Opération réalisée par la LPO et le Muséum national d’Histoire naturelle dans le cadre des programmes VigieNature.

posté par Annie Chapalain
 
lundi 10 avril 2017
Oiseaux
Enquête corbeaux freux, il reste quelques colonies à visiter.... Avis !

Le temps presse, la végétation a démarré et très bientôt il sera impossible de compter les corbeautières. Vous trouverez ci-dessous une carte comparative des corbeautères dénombrées en 2000 et l'état d'avancement du recensement au 9 avril 2017.

Un grand merci à tous ceux qui nous permettront de compléter les manques. Pour rappel, on compte le nombre de nids,  on met un code atlas et on complète le module colonies  : il s'ouvre automatiquement sur faune nievre, mais ce module n'est malheureusement pas accessible sur Naturalist. Donc, si vous saisissez sur tablette ou smartphone, il faut ensuite compléter votre donnée à l'ordinateur ! En respectant ce protocole, vous facilitez grandement le travail de Sébastien qui chapeaute cette enquête.

posté par Annie Chapalain
 
mercredi 8 mars 2017
Oiseaux
Dénombrement des oiseaux d'eau - synthèse 2016 -

Chaque année, à la mi-janvier, sous l'égide de Wetlands International, près de 1 500 ornithologues dénombrent les oiseaux d'eau dans toutes les zones humides de France.

La LPO Nièvre était bien sur au rendez-vous !

Vous pouvez retrouver la présentation du comptage 2016 en cliquant << ici >>.

Pour télécharger la synthèse nationale au format PDF, cliquez << ici >>.

En vous souhaitant une bonne lecture,

Clémence GAUDARD, Coordinatrice Wetlands France

 

Canard siffleur Anas penelope - Crédit photo : Emile Barbelette.

posté par Annie Chapalain
 
mercredi 8 mars 2017
Oiseaux
Comptez partout, tout le temps, où vous voulez, pendant 5 minutes !


           « Dès ce printemps, la LPO lance une enquête sur les espèces d’oiseaux communs. En effet, les connaissances sur les tailles de population nationale demeurent approximatives ce qui pose un problème majeur d’autant plus que les statuts de conservation de plusieurs espèces se détériorent. Afin de mieux estimer les populations d’oiseaux communs, la LPO, en collaboration avec le Muséum national d’Histoire naturelle, a développé le protocole EPOC (Estimation des Populations d’Oiseaux Communs) qui s’appuie sur le réseau VisioNature et la saisie par formulaire.

Actuellement, vous récoltez tous les ans des millions de données de qualité qui permettent de réaliser des cartes de répartition fines mais aussi des phénologies précises pour de nombreuses espèces. Pour aller encore plus loin, nous vous proposons de privilégier la saisie par formulaire et particulièrement le protocole EPOC qui permettra d'estimer des effectifs nationaux pour les espèces communes.

Le protocole EPOC se résume suivant 4 modalités :
- Point d’écoute fixe de 5 minutes
- Point d’écoute placé selon l’observateur
- Comptage exhaustif de tous les individus de toutes les espèces détectées
- Différenciation individu local/individu en transit

Aucun réplicat n’est demandé et l’observateur peut réaliser le nombre de points qu’il souhaite.

Deux modes de saisie sont possibles. Le premier avec l'application NaturaList avec un pointage précis des individus détectés. Et le second, depuis l'ordinateur, à partir des notes prises sur le terrain.

Malgré leur ressemblance, le protocole EPOC ne vise en aucun cas de remplacer le STOC EPS. Les deux dispositifs sont complémentaires et permettront une couverture renforcée du territoire.

Dans le document ci-joint, en plus du contexte de l’enquête et du protocole EPOC, vous trouverez un tutoriel de saisie permettant de saisir facilement vos points d’écoute sur les bases VisioNature.

Merci pour votre implication pour une meilleure connaissance de notre avifaune commune.
   »

De la part de Jérémy Dupuy
Responsable de projet "Enquêtes et atlas avifaunistiques" LPO France

posté par Annie Chapalain
 
mardi 7 mars 2017
Oiseaux
Enquête Corbeau freux 2017 - Pensez à remplir le module colonie

Le printemps arrive à grands pas et les Corbeaux freux s’installent sur leur nid.

La dernière enquête Corbeaux freux dans la Nièvre remonte à 2000 !

Suite à notre engagement auprès des services de l'état pour trouver des solutions aux tirs de "régulations" réalisés sans fondement (ni réelle utilité), nous souhaitons renforcer nos connaissances sur la population de Corbeaux freux.

2017 sera donc une année de comptage des corbeautières.


Comment procéder ?
Avec faune-nievre, notez votre observation avec l’emplacement précis de la corbeautière (présence de nids)

  • si la corbeautière est vide (des nids mais pas d'oiseaux), noter "0 oiseaux", et le code atlas "99".
  • si les corbeaux sont présents sur leur nid, noter le code atlas correspondant

Par exemple  en ce moment "indice 10 : Transport de matériel ou construction d'un nid"

Le module pour les espèces coloniales s’ouvrira automatiquement sur faune-nievre et nous vous demandons de bien vouloir le remplir du mieux possible : nombre de nids, nombre de nids occupés etc…

ATTENTION, le module colonie n'est pas accessible sur smartphone ou tablette avec Naturalist. Merci de le remplir lorsque vous vérifiez vos données à l'ordinateur.


Pour faciliter vos comptages, rien de telle qu’une photo avec votre smartphone !!!!

IMPORTANT : les données issues de ces comptages seront automatiquement masquées, afin que nous puissions en garder la maîtrise et l'analyse objective.

Merci à tous pour votre participation.

(Cliché ©faune-nievre/D. Dupuy)

posté par Christophe Barge
 
vendredi 10 février 2017
Oiseaux
Enquête rapaces nocturnes : 3ème et dernière année de prospection ?

L'enquête "rapaces nocturnes", coordonnée au niveau national par la LPO Mission Rapaces et le CNRS de Chizé, redémarre le 15 février pour sa troisième année de prospection.

Les objectifs de cette enquête sont simples mais demandent un certain investissement sur le terrain :

  1. Recenser la distribution (répartition) et l'abondance (effectif) des neufs espèces de rapaces nocturnes nicheurs en France métropolitaine :
    • L'Effraie des clochers
    • le Petit-duc scops
    • le Grand-duc d'Europe
    • la Chevêchette d'Europe
    • la Chevêche d'Athéna
    • la Chouette hulotte
    • le Hibou moyen-duc
    • la Chouette de Tengmalm
    • le Hibou des marais ;
  2. Évaluer le statut de conservation des neuf espèces de rapaces nocturnes nicheurs en France ;
  3. Fédérer les structures publiques ou privées ainsi que différents réseaux naturalistes autour de cette enquête nationale ;
  4. Sensibiliser et susciter l'intérêt du grand public aux recensements et à la connaissance des rapaces nocturnes selon une démarche participative.

Le protocole de l'enquête rapaces nocturne a été publié sur le site de la mission rapaces (version pdf en cliquant sur le lien). Plus d'infos sur le site de la Mission rapaces ou sur l'Observatoire des rapaces (site du réseau VisioNature).
 

Les cinq carrés en rouge sont à prospecter cette année (voir carte ci-dessous) :

  • Nord-Nièvre : Saint-Père (référente Marie-Hélène Pouzol), Ciez (référent A. & C. Chapalain), Vielmanay (référent Yves Bolnot) , Dordres
  • Morvan : Gouloux (référent A. & C. Chapalain)

Si vous êtes intéressé(s) pour participer à cette enquête, faites-vous connaître en écrivant à nievre@lpo.fr

Un grand merci pour votre participation !

posté par Annie Chapalain
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 138

Ligue de Protection des Oiseaux Association locale Nièvre - LPO 58 -
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2017